LA F1 SE MOBILISE CONTRE LE VIRUS

LA F1 SE MOBILISE CONTRE LE VIRUS

C’est un constat alarmant: dans la plupart des pays européens touchés, où l’épidémie progresse à grands pas, le manque de matériel médical lourd plonge les systèmes de santé dans des situations extrêmement critiques. La F1 est mobilisée pour y faire face dans les plus brefs délais.

Effort de guerre

Comme pour les efforts de guerre du passé, l’industrie automobile et mécanique pourrait être rapidement mise à contribution pour lutter contre la pandémie de Coronavirus. En Chine, plusieurs constructeurs se sont lancés dans une production massive de masques. En Europe, l’urgence est orientée vers la fabrication des respirateurs et ventilateurs, priorité absolue pour faire face à l’explosion des cas de réanimation.

Plusieurs équipes de Formule 1 basées au Royaume-Uni, de fabricants de moteurs et de leurs branches technologiques respectives se coordonnent actuellement pour la fabrication d’appareils respiratoires en réponse à l’appel à l’aide du gouvernement britannique. Les équipes travaillent en collaboration avec la Formule 1, le gouvernement britannique et d’autres organisations pour établir la faisabilité des équipes produisant ou soutenant la production de dispositifs médicaux pour aider au traitement des patients COVID-19.

« Toutes les équipes ont des capacités de conception, de technologie et de production expertes, et se spécialisent dans le prototypage rapide et la fabrication à haute valeur ajoutée, qui devrait être appliquée aux besoins critiques définis par le gouvernement »explique un communiqué de la FIA.

En collaboration avec Innovate UK, l’équipe High Value Manufacturing Catapult et les hôpitaux UCL et University College London, les équipes McLaren, Red Bull, Williams (et son ancienne filiale Williams Advanced Engineering) et Mercedes évaluent les circuits de production avec des fabricants et des organisations existants des secteurs de l’aérospatiale et de l’automobile.

Ferrari et Agnelli en action

Mercredi, la famille Agnelli, propriétaire également de Ferrari via sa holding Exor, a fait un don de 10 millions d’euros au gouvernement italien pour lutter contre la pandémie, a acheté 150 ventilateurs et fourni des voitures pour distribuer de la nourriture et des médicaments. Ferrari devrait également mettre ses capacités à profit pour contribuer à la fabrication de matériel, sur la production de pièces spécifiques pour les respirateurs et ventilateurs.

Selon Le Corriere della Serra, le cheval cabré, en collaboration avec Magnetti Marelli, discute actuellement avec le n°1 en Italie des machines de ventilation en Italie, Siare Engineering International, basé à Bologne, pour externaliser une partie de la production. Le site de Maranello serait ainsi en première ligne dans cette mobilisation. « Nous allons soit les aider chez eux, soit sortir une partie de la production. Ou faire les deux », explique le groupe  Exor. L’objectif serait de doubler la production d’appareils respiratoires de Siare, de 150 à 300 respirateurs par semaine.

No Comments

Post A Comment