Faut-il passer par l’occasion pour les sportives ?

Faut-il passer par l’occasion pour les sportives ?

Et si le véhicule d’occasion était la bonne opportunité pour s’offrir un véhicule sportif à moindre frais ? Dans ce cas-là, comment trouver la perle rare ?

De plus en plus, les voitures sportives, même généralistes, deviennent inabordables en neuf. Soit à cause de prix de vente qui grimpent, soit, et cela peut être combiné, à cause d’un malus écologique qui plombe la facture. Le temps des sportives peu chères est révolu ou presque.

Quand on prend l’une des reines des compactes sportives, la Renault Megane R.S. par exemple, elle débute en véhicule neuf à partir de 38 300 € (boîte manuelle + carrosserie blanche).A ce prix de départ, on ajoute un malus de plus de 4 000 euros. Sans compter le prix de la carte grise. En effet, avec 18 cv, et un cheval entre 35 et 51 euros selon les régions (soit de 630 à 918 €) on dépasse les 43 000 € pour une « simple » compacte sportive. Pour peu que vous lorgniez vers une sportive premium, votre budget va alors exploser.

Un Porsche 718 Cayman débute par exemple à 57 100 € TTC, avec un malus selon les options et versions de 8 600 à 14 800 € !Il existe plusieurs solutions pour pallier ces prix exorbitants. Vous pouvez choisir de descendre en gamme, de se passer de certaines options, ou bien encore de changer de segment en prenant une citadine sportive. Mais, tout cela signifie que vous consentez un sacrifice sur son rêve automobile.

Vous pouvez également passer par une location (LOA ou LLD) ou un crédit auto pour atténuer le choc financier. Mais au final, le prix sera même renchéri. Et si la solution était de viser l’occasion ?S’adresser à des pros de l’occasion sportive ou haut de gammeEn France, le marché automobile du véhicule neuf, et soutenu en grande partie par la demande des entreprises. Les particuliers, pour leur grande majorité, se tournent vers l’occasion, du véhicule « 0 km » au véhicule hors d’âge.

Pour avoir une idée du rapport, le marché du neuf est d’un peu plus de 2 millions de véhicules en année normale, contre 5,8 millions de véhicules d’occasion.Certains professionnels du véhicule sportif neuf ne s’y trompent pas. Aussi, ils adossent une grosse partie de leur activité sur le marché spécifique du véhicule sportif d’occasion. C’est par exemple le cas du groupe Bodemer dans le grand-ouest qui distribue la marque premium sportive Alpine dans des concessions partagées avec du véhicule sportif d’occasion. Ainsi, l’Alpine A110 côtoie des Ford Mustang V8, des Porsche, Audi RS, BMW Motorsport ou autres Mercedes AMG d’occasion. Mais cela représente un stock limité pour trouver son bonheur.Dans cet immense marché français de l’occasion, il y a évidemment des voitures sportives, et très certainement celle de vos rêves. Pour essayer de la trouver, vous pouvez tenter votre chance avec les sites d’annonces généralistes. Citons les incontournables leboncoin ou lacentrale. Mais, il faudra vous armer de patience et sauter sur la moindre annonce.

Sinon vous pouvez, tout simplement, vous tourner vers des spécialistes des annonces plus haut de gamme et sportives.A la question : faut-il passer par le marché de l’occasion pour acheter une sportive premium équipée à moindre frais ? La réponse est clairement oui. A condition de passer par ces sites centrés uniquement sur ce marché.Trouver la perle rareCes spécialistes concentrent en un seul et unique endroit des milliers d’annonces pour de la sportive de prestige et du véhicule d’import. Que ce soit une AC Cobra (même une réplica), une Ferrari, ou un pickup américain démesuré, vous pouvez tout trouver sur ce genre de sites. Un Porsche 718 Cayman S qui coûte neuf plus de 80 000 € avec 20 000 € de malus se retrouve, avec moins de 60 000 km au compteur pour moins de 57 000 € pour un véhicule de 3 ans.De quoi faire sacrément réfléchir en faveur de l’occasion. Non ? En plus, face aux nouvelles normes d’homologation WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures ou procédure mondiale harmonisée d’essai pour les véhicules légers) et au malus écologique qui explose en France, certains constructeurs ont tout simplement arrêté de distribuer ou de produire des véhicules sportifs devenus invendables en neuf.Ford n’a pas arrêté de produire et de vendre sa Mustang GT V8. Mais, le malus rajoute 40% au prix de vente, en passant à 20 000 € en 2020,  !

Et si vous préférez les anciens modèles, en passant par ces sites spécialisés, vous avez également accès à des modèles de collection, en import des US ou non.Dernier conseil, quand on achète d’occasion, on achète une voiture avec un vécu. Pour minimiser les risques, n’hésitez pas à ne sélectionner que les véhicules avec un historique tracé et des factures d’entretien régulier par des pros. Autant que le rêve ne se transforme pas en cauchemar.

No Comments

Post A Comment