DAIMLER REDOUTE UN IMPACT DU CORONAVIRUS SUR L’ÉCONOMIE

DAIMLER REDOUTE UN IMPACT DU CORONAVIRUS SUR L’ÉCONOMIE

Par Elisabeth Studer –  23 février 2020 1PARTAGER FacebookTwitter

La menace représentée par le coronavirus prend de l’ampleur pour Daimler. Le constructeur a mis en garde contre les risques encourus par l’économie mondiale et son propre business en raison de l’épidémie de coronavirus qui se propage en Chine et dans de nombreux pays désormais.« Les risques pour le groupe Daimler peuvent non seulement affecter le développement des ventes, mais peuvent également entraîner des effets négatifs importants sur la production, le marché des achats et la chaîne d’approvisionnement », a déclaré le constructeur dans son rapport annuel.Daimler indique également que l’épidémie représente un risque pour la croissance économique chinoise mais également celle d’autres pays asiatiques et pourrait également impacter le monde entier.La semaine dernière, Ola Kallenius, le PDG de Daimler, a déclaré que la marque Mercedes-Benz (filiale de Daimler ) avait redémarré la production dans son usine de Pékin, ajoutant qu’il était encore trop tôt pour évaluer l’impact du coronavirus sur les affaires du groupe

Précisons que Beijing Benz, une co-entreprise 50-50 entre Daimler et Beijing Automotive Industry Holding, construit les modèles GLA, GLC, C-class et E class, et le SUV 100% électrique EQC.Notre avis, par leblogauto.comDaimler évoque des difficultés d’ordre différents générées par le coronavirus. En dehors d’une demande amoindrie dans les pays asiatiques, et une production en baisse, le constructeur redoute également des impacts importants sur toute la chaîne logistique mondiale.Mais le groupe automobile évoque à demi mots un problème majeur : la remise en cause d’un business model basé sur la fabrication de pièces dans l’usine du monde à la main d’oeuvre bon marché … Une diversification des fournisseurs et approvisionnements pour tenter de s’affranchir du poids industriel de la Chine, nécessitera d’augmenter les charges et les coûts d’achats. Et ce, alors même que le secteur automobile mondial est déjà pris dans la tourmente, confronté à une révolution technologique majeure.

Sources : Automotive News, Daimler

No Comments

Post A Comment